L’État a récemment eu une session avec les quatre principaux opérateurs téléphoniques, SFR, Free, Orange et Bouygues afin de faire un point sur l’avancée de leurs déploiements et de discuter de la 4G. Au terme de cette rencontre, l’Etat les a sollicité à favoriser le déploiement de la 4G pour atteindre l’objectif d’offrir le THD à tous en 2022.

La THD : une priorité pour l’État

Le développement du réseau 4G est de notoriété publique, une priorité pour le Président de la République afin que la France se mette au niveau des autres pays européens concernant le très haut-débit. Etant déterminé dans ce sens, le gouvernement dirigé par le Premier ministre, Edouard Philippe, au cours de cette rencontre avec les principaux opérateurs, leur ont assigné des objectifs précis. Une feuille de route détaillée doit être établie par les opérateurs SFR, Free, Bouygues et Orange d’ici septembre afin d’accentuer le déploiement des réseaux fixe et mobile et permettre d’atteindre les objectifs fixés par le gouvernement du très haut-débit pour tous en 2022. Il leur a également été demandé d’intensifier leurs efforts sur les zones qui sont quasiment dépourvus de réseau afin que l’accès au très haut débit soit équivalent dans toute la France.

Priorisation 4G

L’intention de la rencontre était principalement d’instaurer les supports nécessaires pour hâter ce déploiement. Le ministère de la Cohésion des Territoires a ainsi recommandé l’institution d’un observatoire unique de la couverture numérique, actualisé par trimestre, qui se concentrerai exclusivement sur la visibilité et à la prévisibilité des déploiements filaires et mobiles 4G. Le Gouvernement préconise que les opérateurs se concentrent principalement sur la 4G filaire ou boucle locale radio TD/LTE. La spécificité de cette technologie est qu’elle délivre des débits stables. Cela provient du fait que cette technique est nativement constante et établi sur un réseau dédié, avec des sites dédiés. Mais pour arriver à développer cette méthode, il est indispensable de débloquer des fréquences.

THD 4G ou non ?

Le président de l’Arcep, désigné pour l’attribution de ces fréquences, a justement déclaré qu’ils allaient ouvrir 40 Mhz dans la bande des 3,5 Ghz. Certains tests ont déjà été réalisés avec succès sur cette bande de fréquence. Les premières autorisations d’exploitation pourraient être délivrées d’ici la fin de l’année. L’Autorité de régulation insiste toutefois sur la transparence et éclaire sur caractéristiques réelles de cette technologie. Le THD par boucle locale radio TD-LTE n’est pas de la 4G, ce serait plutôt du « RTTH ou Radio to the home ». Car il s’agit de technologie hertzienne, qu’il ne faut pas confondre avec la 4G mobile usité au fixe telle que distribuée par Bouygues Telecom avec sa 4G box.

Le peuple français trépigne d’impatience afin de profiter enfin du THD. Le gouvernement a ainsi fait en sorte que les opérateurs hâtent le déploiement  de la 4G en option à la fibre dans les zones où elle sera lente à parvenir. Le but étant d’atteindre toute la population française avec la THD d’ici 2022.

Article précédent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *